Lors d’une refonte ou d’une création de site Internet, d’application mobile ou encore de logiciel, il est indispensable de rédiger un cahier des charges optimal pour un projet réussi. Notre partenaire digital lagence123 nous explique pourquoi et comment.

Qu’est-ce qu’un cahier des charges ?

Un cahier des charges est un document qui permet d’expliquer et de comprendre un projet digital dans sa globalité. Il présente une liste d’objectifs, de préconisations, de règles ou encore de spécificités liés à ce projet.

Les informations peuvent être diverses et variées, de la conception graphique au référencement naturel, mais prennent toujours en compte les besoins et les contraintes du client.

En d’autres termes, il permet de concevoir le projet de A à Z : un cahier des charges bien documenté est la clé de la réussite.

Il existe différents types de cahiers des charges :

  • * le cahier des charges technique rassemble toutes les demandes et contraintes techniques d’un projet, des langages de programmation aux procédures de recettage. Il est principalement dédié au développeur et intégrateur et est donc complexe à rédiger pour une personne dont ce n’est pas le métier.
  • * le cahier des charges fonctionnel met en avant les besoins, les tenants et les aboutissants du projet. Il permet de vérifier que les besoins du client sont en accord avec les attentes de la cible visée. Lors d’une refonte ou d’une création de site, un cahier des charges fonctionnel est plus souvent rédigé.

Quand rédiger un cahier des charges ?

Votre cahier des charges vous aidant à mieux comprendre le projet et ses objectifs, le rédiger le plus tôt possibleest le mieux. Pas besoin d’obtenir une version complète dès le premier jet, le principal est d’établir un premier bilan du projet web.

Il est important de l’écrire rapidement pour pouvoir le communiquer à des personnes tierces, comme des prestataires qui en auront besoin pour vous fournir un devis, mais aussi pour s’assurer de la faisabilité du projet avant de se lancer.

La rédaction du cahier des charges est le point de départ de tout projet, mais il peut bien évidemment être amélioré tout au long de l’avancement dudit projet.

Pourquoi intégrer le SEO à son cahier des charges ?

Selon Olivier Andrieu, le cahier des charges doit permettre de répondre à trois règles SEO essentielles :

  • * Votre site doit être visible sur tous les moteurs de recherche.
  • * L’optimisation SEO en amont est beaucoup plus efficace qu’a posteriori.
  • * Choisissez une agence SEO ou un prestataire formé aux pratiques du SEO pour ne pas avoir à retravailler le site par la suite.

Il est donc nécessaire de prendre en compte les contraintes techniques et éditoriales d’optimisation du référencement naturel dans son cahier des charges. Ainsi, vous gagnerez du temps pour votre référencement naturel avec un meilleur positionnement dès le premier crawl des robots des moteurs de recherche après la mise en ligne du site.

Les éléments d’un cahier des charges

L’idéal est de mixer le cahier des charges technique et fonctionnel afin d’obtenir un document complet et pertinent. Voici les éléments que l’on doit retrouver :

1.Présentation de l’entreprise

Bien évidemment, il n’y aurait pas de projet sans votre entreprise. Cette partie comprend donc la présentation de votre entité, son histoire, son offre de produits ou services, mais aussi les différents intervenants dans la conception du site. Pensez à mentionner les interlocuteurs internes comme externes à l’entreprise avec leur nom, prénom, rôle, email… Cela permettra de gagner du temps par la suite.

Vous pouvez également détailler dans cette partie vos stratégies marketing et webmarketing actuelles, si vous en avez. Cela aidera à conserver votre esprit et image de marque lors de la création du site avec un design et une ergonomie adaptés à ce qui vous êtes et ce que vous faites.

C’est enfin l’occasion de présenter les concurrents soit ceux que vous connaissez ainsi que leurs sites, en indiquant ce que vous faites ou feriez différemment d’eux pour vous démarquer sur le marché. Soit ceux que vous aurez découverts grâce à un audit SEO qui inclut le panorama de concurrence

En savoir plus sur l’audit SEO et le panorama concurrence

2.Présentation du projet

Cette deuxième partie est une des étape les plus importantes du cahier des charges. Elle doit être dédiée à la présentation de votre besoin et du projet dans sa globalité.

Commencez par faire un résumé clair et précis de votre demande : vous souhaitez faire une refonte de votre site actuel pour le moderniser ? Vous voulez migrer de CMS ? Vous développez votre stratégie multicanal et avez besoin d’une boutique en ligne ? Allez tout d’abord à l’essentiel pour faire comprendre à vos interlocuteurs le cœur du projet.

Vous pouvez ensuite détailler les objectifs de ce projet, les raisons qui vous poussent à le créer. Les objectifs peuvent être quantitatifs, il s’agit alors de KPI (nombre de visites, de ventes, de prises de contact, panier moyen, ROI…) ou qualitatifs, par exemple acquérir de nouveaux clients, lancer un nouveau produit, augmenter la notoriété, etc. N’hésitez pas à parler de votre modèle économique, votre prestataire pourra alors vous conseiller sur l’intérêt réel du projet ou de certaines fonctionnalités si besoin.

Précisez également vos besoins, ce que vous attendez exactement de votre prestataire. Bien évidemment, définissez le développement dont vous avez besoin : boutique en ligne, multiboutique, site vitrine, application mobile… Mais allez aussi plus loin. Vous avez besoin d’un hébergement ? D’une formation à l’administration du site ? D’une prestation de maintenance après la mise en ligne ?

Enfin, la plus grosse sous-partie sera dédiée à votre cible. Expliquez qui est votre clientèle, avec leur âge, sexe, CSP, BtoB ou BtoC, leur budget, leurs habitudes de consommation, etc. Pour un site e-commerce, étudiez également leur usage et maîtrise d’Internet, pour pouvoir adapter le parcours utilisateur.

En savoir plus : SEO BtoB versus BtoC quelles sont les différences

Vous devez également comprendre et prendre en compte les besoins de votre cible. Mettez-vous à la place de vos utilisateurs : que vais-je rechercher ? Pourquoi irai-je sur un site plus qu’un autre ? Qu’est-ce qui pourrait me freiner sur un site ? Qu’est-ce qui pourrait me convaincre de passer à l’achat ?

Pour un cahier des charges orienté optimisation du référencement naturel, la première question est primordiale : il faut déterminer quels seront les intentions de recherche pour adapter votre contenu et l’ergonomie du site.

En savoir plus sur la recherche et l’exploitation des intentions de recherche de vos cibles

De l’étude de ces besoins des clients découleront les fonctionnalités à mettre en place sur votre site. Par exemple si le besoin est d’avoir des conseils avant d’acheter un produit, vous savez qu’il faudra mettre en place des pages informatives, des comparatifs ou encore un système de conseillers en ligne.

3.Description technique

Toutes les spécificités et contraintes techniques sont à préciser dans cette partie : nom de domaine, qu’il existe déjà ou non, hébergement, choix du CMS (PrestaShop, WordPress, Magento, Drupal, etc), langues du site si vous en voulez plusieurs, intégration à des systèmes tiers… Ce dernier point est important puisqu’il implique des développements spécifiques : cela peut être une connexion, ou passerelle, à une base de données clients existante, un CRM ou encore un ERP. Ainsi, votre boutique en ligne pourra s’inscrire dans votre stratégie multicanale en étant liée à vos autres points de vente ou canaux de communication (solution d’emailing par exemple).

En savoir plus sur les différentes solutions CMS e-commerce et comment choisir celle qui convient le mieux

De plus, comme vous le savez probablement, les sites Internet doivent au minima être mobile responsive, c’est à dire s’afficher de la même manière sur un ordinateur que sur un smartphone, afin de ne pas être pénalisé par les moteurs de recherche, mais également pour permettre aux utilisateurs de naviguer sur votre site sur tous les supports. Le e-commerce mobile est en effet en constante croissance.

Vous pouvez vouloir un site mobile first, dans ce cas- là le maquettage et le développement se feront différemment. Il faut alors le préciser.

Enfin, il est impératif d’imposer un temps de chargement rapide, un site sécurisé (en HTTPS), des redirections 301 en cas de refonte, la soumission du fichier robot.txt et sitemap à la Google Search Console qui indiqueront au moteur de recherche quelles pages référencer, ainsi que la mise en place d’un Web Analytics pour analyser son trafic.

4.Description graphique

Dans certains cas, vous n’avez pas encore de charte graphique et souhaitez également faire appel à un graphiste ou web designer pour la concevoir. Effectuez alors une veille graphique pour montrer des exemples de sites ou d’identités graphiques que vous aimez, ou que vous n’aimez pas, que ce soit en général ou sur un point précis (le menu, le footer, les icons…). Cela permettra de connaître vos goûts et vos attentes.

Dans d’autres cas, vous en possédez déjà une et devez donc la détailler au maximum dans votre cahier des charges : logo, couleurs, typographies, espacements, etc.

N’hésitez pas à faire des zonings où vous présentez les différents éléments et blocs de chaque page ainsi que leur positionnement : espaces de contenu, images, fil d’Ariane et bien d’autres.

Donnez tous les éléments graphiques en votre possession, si par exemple vous avez déjà des maquettes de pages web.

5.Description fonctionnelle

Réfléchissez tout d’abord à différents parcours utilisateurs possibles sur votre site afin d’effectuer une analyse fonctionnelle. Par exemple : je consulte un produit > je l’ajoute au panier > je renseigne créée un compte client > je choisis un mode de livraison > je paie. En définissant chaque chemin d’utilisation, la liste des fonctionnalités sera beaucoup plus simple à définir.

Si vous connaissez déjà les fonctionnalités que vous souhaitez avoir sur votre site, que ce soit en front ou en back office, listez-les dans cette partie.

La navigation et l’ergonomie ont également leur place ici : vous devez donc penser à la structure et à l’arborescence de votre site. L’élaboration d’une arborescence pertinente et cohérente est primordiale dans toute stratégie SEO, mais permet avant tout de proposer une expérience utilisateur satisfaisante. Il faut penser à mettre en place du maillage interne, c’est à dire lier les pages de votre site entre elles en plaçant des URLs internes. Par exemple, sur une page de catégorie de produits, vous pouvez rediriger vers un article de conseils sur cette catégorie.

6.Description éditoriale : le contenu

Cette partie est primordiale pour tout cahier des charges SEO. Si vous avez pensé à une arborescence, vous devez connaître le contenu de chaque page.

Si les contenus existent déjà, veillez à ce qu’ils soient adaptés au format de rédaction web et pertinents.

S’ils n’existent pas encore, listez les contenus, qu’ils soient textuels ou visuels, à créer en s’assurant qu’ils soient cohérents avec vos objectifs.

En savoir plus sur la rédaction Web :

Nous recommandons d’effectuer un travail sémantique en amont : une étude et un choix de mots clés pour chaque page qui sera créée permettront d’assurer un bon référencement. Pensez que chaque page doit être positionnée sur un mot clé, plus général pour la page d’accueil et très spécifique, de longue traîne, sur les fiches produits. Le contenu doit être original, différent sur chaque page et pertinent par rapport aux recherches des utilisateurs.

Il faut également réfléchir au balisage Hn des pages, à leur structure, ainsi qu’aux balises de meta description et meta title.

En savoir plus sur les optimisations SEO de vos pages pour plus de trafic

7.Planning et budget

Cette partie peut se trouver au début du cahier des charges tant elle est importante.

Il faut toujours indiquer votre budget pour le projet, qui permettra aux prestataires de proposer une solution adaptée à vos besoins.

Indiquez également vos délais : dans combien de temps voulez-vous que votre site soit mis en ligne ? Dans le cas d’un événement, un lancement de produits ou autre, les prestataires doivent être au courant de la date butoir. Attention cependant à rester réaliste : un site fonctionnel ne se construit pas en quelques semaines !

Ces délais permettront d’articuler le projet et d’estimer chaque livrable à une date précise.

Un cahier des charges complet est assez conséquent, c’est pourquoi il faut le travailler avec soin, mais, bien rédigé, il est la clé de la réussite de tout projet web. Pour vous accompagner dans la rédaction d’un cahier des charges, nous vous recommandons de vous rapprocher d’une agence digitale avec de fortes compétences en référencement.