Ce dossier s’adresse avant tout aux petites et moyennes entreprises qui souhaitent créer une boutique en ligne ou bien refondre leur site Internet e-commerce. Il fait le point sur les différentes CMS e-commerce connus du marché. Nous précisons toutefois que le choix final que nous proposons concernant la meilleure plateforme de vente en ligne pour une PME ; nous est propre et se base principalement sur l’expérience de notre agence de marketing digital.

Les CMS e-commerce que nous avons retenu sont adaptées aux PME qui désirent débuter une activité de vente en ligne ou bien qui se sont déjà lancée dans une activité e-commerce et qui envisagent une refonte de leur boutique en ligne.

Sommaire

  1. L’e-commerce en France
  2. Les plateforme de vente en ligne « World Class »
  3. Les plateforme de vente en ligne « Mass Market »
  4. Les CMS e-commerce en mode « Saas »
  5. Les plateforme de vente en ligne « Open Source »
  6. Les CMS e-commerce adaptés aux PME
    1. Prestashop
    2. Magento
    3. Woocommerce
  7. Conclusion

 

L’e-commerce en France

Aujourd’hui l’e-commerce en France représente un poids économique considérable. La Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance), annonce qu’au deuxième trimestre 2016, l’e-commerce en France c’était :

  • 17,4 milliard d’euros d’achats effectués sur Internet
  • 35,5 millions de consommateurs qui ont réalisé 230 millions de transactions
  • Un Paniers moyens : 75,5 €
  • 189 240 sites marchands actifs en France

Un marché colossal qui de surcroit ne cesse de progresser (+15% en 2016). On comprend donc pourquoi les PME s’y intéressent de plus en plus et que nombreuses sont celles qui tentent l’aventure de la vente en ligne.

Quelles sont les solutions de CMS e-commerce ?

La plateforme de vente en ligne « World Class »

Les plateformes e-commerce world class

Parce que j’estime ces plateformes de vente en ligne peu adaptées aux besoins d’une PME, j’éliminerais d’office les « mastodontes » de l’e-commerce comme SAP (hybris), IBM WebSphere Commerce, Intershop ou bien encore ATG Oracle + Salesforce Commerce Cloud.

En effet, ces solutions se destinent à des sites e-commerce qui nécessitent des capacités à encaisser des millions de sessions simultanées. Ce sont des solutions très robustes, mais très onéreuses également. Elles ne sont pas du tout adaptées pour le site internet marchand d’une petite ou moyenne entreprise. Elles se destinent plutôt à des géants de l’e-commerce. Par exemple les boutiques en ligne de la Fnac, Auchan, Conforama, le Printemps, ou bien Darty …

La valeur ajoutée et leur cheval de bataille c’est avant tout leur robustesse et leur capacité à s’intégrer à des systèmes d’information complexes dédiés généralement aux grands comptes. Cependant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, leur périmètre fonctionnel est très équivalent à des solutions beaucoup plus abordables. Ce dernier point ne constituera donc pas un critère de sélection.

La plateforme de vente en ligne « Mass Market »

Les plateformes mass-market

Beaucoup plus adaptées pour la PME, nous avons les solutions dites « Mass Market ». Malgré leur dénomination, elles ne sont pas synonymes de solutions « cheap », bien au contraire. Elles ont un spectre fonctionnel très entendu, évolutif et très adaptable, même à des besoins très spécifiques. Ceci grâce notamment à l’existence de bibliothèques de modules additionnels dont dispose chacune de ces plateformes de vente en ligne. Ces CMS e-commerce sont également adaptées aussi bien pour de la vente BtoB que pour de la vente BtoC voir un mixe des deux.

L’offre actuelle en termes de plateforme de vente en ligne est très étendue et il peut être difficile de faire un choix pour le développement du site e-commerce de l’entreprise. Parmi cette multitude je ne citerais que les plus connus :

D’emblée, on distingue parmi ces plateformes de vente en ligne, deux approches ou philosophies différentes. L’approche en « cloud » une solution hébergée « toute en un » et les solutions « open source » plus classiques.

Les plateformes de vente en ligne en « cloud » ou en mode SaaS

Les solutions « en cloud » sont des plateformes de vente en ligne prêtes à l’emploi, hébergées par les éditeurs eux-mêmes et qui ne nécessitent aucune maintenance. Ce type d’application e-commerce sur le modèle SaaS (Software as a service) est souvent très intéressant en termes de rapidité de déploiement. Cependant, dans le cadre d’un site e-commerce, il présente à mon avis, trois défauts majeurs. Le premier est d’ordre économique, le second concerne le design/technique et le troisième et non des moindres touche le SEO et le référencement naturel.

L’aspect financier et le modèle économique

Économiquement parlant même si généralement les offres d’appel sont bien souvent très alléchantes il s’avère que le « déblocage » de certaines fonctionnalités clés peut très vite devenir onéreux et les prix pratiqués pour ces fonctionnalités sont parfois totalement injustifiés. De plus beaucoup de ces plateformes de vente en ligne ont un modèle économique indexé sur le chiffre d’affaires.

Le design et la qualité technique des plateformes

La possibilité de modifier ou d’adapter le design ainsi que les développements est bien souvent limités au bon vouloir de l’éditeur. Tant que l’on reste dans des besoins « classiques » d’un site e-commerce, ces solutions sont adaptées. En revanche dès que des besoins spécifiques se font ressentir, ces plateformes de vente en ligne en mode SaaS se trouvent bien souvent limitées. Enfin la qualité du code source dépend vraiment de l’éditeur de la plateforme. Le respect des standards de développement n’est pas garanti.

SEO et référencement naturel

Enfin dernier contre argument, qui explique mon choix de ne pas retenir ces plateformes de vente en ligne en « cloud » pour réaliser un site e-commerce ; concerne la partie SEO et l’optimisation pour les moteurs de recherche.

Les plateformes de vente en ligne « tout-en-un » ne sont pas ou peu adaptées à une stratégie de content marketing. Les sites e-commerce en mode SaaS ne donnent pas tous un accès à l’ensemble des paramètres SEO. Donc pour certains il faudra s’en remettre à la capacité de l’éditeur à respecter les bonnes pratiques en termes d’optimisation pour les moteurs de recherche. Par exemple, voici quelques points imposés par les éditeurs et qui ont des conséquences importantes en termes de référencement naturel et de positionnement dans les moteurs de recherche.

  • L’absence de possibilité chez certains éditeurs de modifier de manière marginale les URLs d’un site.
  • Peu ou pas de possibilité de gérer soi-même son maillage interne.
  • L’utilisation des balises H1 et H2 imposée.
  • L’utilisation des meta descriptions imposée.
  • L’absence pour certaines plateformes d’utilisation des Rich Snippet.

Je préciserais néanmoins que les arguments que j’avance valent pour 2017. En effet, les plateformes de vente en ligne en cloud sont en perpétuelle évolution. Il se peut donc que dans un avenir plus ou moins proche, elles proposent des fonctions dédiées au marketing de contenu ainsi que des réglages très pointus en termes de référencement naturel et de positionnement dans les moteurs de recherche. La plateforme Spotify est d’ailleurs en avance sur ce sujet.

Les solutions « open source »

Intérêts de recherche sur les CMS e-commerce

Intérêts de recherche sur les CMS e-commerce

Deuxième approche : les solutions dites « Open Source » ou CMS e-commerce. Parmi ces solutions je n’en retiendrais que trois. A savoir Magento, Prestashop et Woocommerce.

En effet j’élimine d’office OS commerce, car si ce CMS e-commerce a été la star des plateformes de vente en ligne dans les années 2000 à 2008 (voir le graphique Google Trends des recherches concernant les CMS e-commerce ci-dessus) ; elle a été depuis désavouée.

Je ne parlerais pas non plus d’Open Cart un CMS e-commerce sur lequel je n’ai pas eu l’occasion d’intégrer. Je me dois cependant de le citer, car il suscite de plus en plus d’intérêt dans les recherches sur Google.

 

Les CMS e-commerce adaptés aux PME

De ma liste initiale, pour le développement d’un site de vente en ligne pour une PME je ne retiendrais donc que ces trois CMS e-commerce. A avoir :

Les CMS e-commerce sur le marché français

Intérêts de recherche sur les CMS e-commerce en France

Intérêts de recherche sur les CMS e-commerce en France

Si nous nous regardons d’un peu plus près les requêtes de recherche en France, on constate une prédominance de Prestashop. Normal l’éditeur est français. Non seulement il a très bien su se faire connaitre dans l’hexagone, mais en plus toutes les ressources, documentations et autres sont en français.

On constate également un recul progressif, mais constant de Magento. A contrario, Woocommerce très prisé outre-Atlantique commence depuis 2012 à intéressé les PME Françaises qui souhaitent développer un site e-commerce. Il est sur le point de devancer Magento et même s’il est encore loin de Prestashop en termes d’intérêts suscités dans les recherches, on ne peut que constater une progression constante depuis 2012. Alors qu’à cette même période Prestashop commençait à décliner.

Ces trois CMS e-commerce open source sont parfaitement adaptées aux besoins d’une PME. Comment en choisir un ? Pour cela, je vous propose mon retour d’expérience sur ces trois CMS e-commerce. Leurs avantages et leurs inconvénients constatés au fil des années et des intégrations que j’ai pu réalisées.

Les avantages CMS e-commerce pour une PME

L’intérêt économique

Un des avantages de refondre son site e-commerce avec une solution « open source » est que son intégration s’avèrera 5 à 10 fois moins onéreuse qu’une solution propriétaire.

Attention toutefois, mais si ces solutions sont des solutions open source donc gratuite, il s’avère qu’à l’usage, pour disposer d’un site e-commerce un minimum efficace en termes de SEO ou d’ergonomie, il faudra passer par la case «achat de module payant ». Une sélection judicieuse permettra d’ajouter à sa boutique en ligne des fonctionnalités incontournables pour le référencement naturel.

La pérennité

les CMS e-commerce ont un argument massue concernant la pérennité du code source, c’est qu’ils permettent d’être non dépendant par rapport à l’éditeur de la plateforme de vente en ligne. De plus ils disposent tous du soutien de communautés dédiées.

Prestashop

CMS e-commerce Prestashop

Cette plateforme de vente en ligne est à ce jour la préféré des PME françaises qui souhaitent développer leur site e-commerce. Prestashop annonce plus de 250 000 sites développés grâce à leur CMS. Toujours en France sur 70 000 e-commerçants 48,56% utilisent Prestashop.

Si ce CMS e-commerce a été adopté aussi facilement par les entreprises qui font de la vente en ligne c’est en partie dû à son interface d’administration. Celle-ci est très intuitive, bien plus que celle d’un Magento, et plus adaptée à la gestion d’une boutique en ligne que celle d’un WordPress + Woocommerce.

L’autre principal avantage de Prestashop est sa communauté de développeurs francophones. En effet, du fait que ce CMS e-commerce a été créé par des Français, la communauté française s’est très vite développée. La plupart des modules complémentaires sont en français (ou traduits) et les forums d’entre-aide sont légion sur le net.

En revanche un gros point noir qui nécessite d’être amélioré sur Prestashop concerne sa fiabilité (quoique ce point à largement progressé depuis version 1.6)

Enfin il faut savoir que les outils « de base » dédiés aux SEO et au référencement naturel ne sont pas suffisants. Il faudra investir dans plusieurs modules supplémentaires et quand bien même on reste en deçà de ce que peut proposer un WordPress.

Avantages de Prestashop

  • Backoffice ergonomique et dédié à la gestion d’une boutique.
  • Produit français.
  • Gratuité de la solution (gratuité relative, car il faudra prévoir un budget si l’on souhaite obtenir des thèmes, plugins incontournables)
  • Simplicité de prise en main du BO.

Inconvénients de Prestashop

  • Manque de stabilité, bug régulier même lorsqu’on achète un module sur la boutique il arrive parfois que ce module de ne fonctionne pas correctement.
  • Plugins et thèmes parfois assez onéreux.
  • Mise à jour vers les versions majeures parfois laborieuse.

 

Magento

CMS e-commerce Magento

Le point récurrent qui différencie Magento de Prestashop est la mise en oeuvre. En effet il apparait que Magento est un CMS e-commerce dont le code source est écrit en PHP, mais architecturé comme une application java. Donc un système complexe orienté objet. Pour une équipe qui débute sous cet environnement, il faudra prévoir de nombreuses heures de pratiques et de formations pour exploiter toutes les fonctions de cette plateforme.

Il est en outre recommandé d’avoir un budget adéquat pour travailler avec Magento. En effet Magento nécessite un bon environnement d’hébergement afin de s’exécuter correctement. Si l’environnement d’hébergement est sous-dimensionné, des problèmes de performances seront rencontrés. Il faudra s’assurer d’avoir bon serveur, mais aussi une bonne équipe pour régler et maintenir le serveur.

La réflexion est similaire dans l’éventualité d’une externalisation de développement ou de la maintenance de la boutique, un expert Magento sera plus difficile à trouver et plus cher.

Néamoins les avantage de Magento sont ce que recherche certaines sociétés. Le CMS e-commerce Magento a été créé pour gérer des catalogues de produits très importants (plusieurs milliers de produits) tout en proposant un début de multiboutique (possibilité de créer des boutiques en marque blanche). Il apparait également que les gros plus de la plateforme Magento sont sa stabilité et sa robustesse de fonctionnement.

Je recommande en général cette solution pour des entreprises qui ont une activité e-commerce déjà confirmé ou cherchant une croissance forte depuis un plancher déjà haut.

Avantages de Magento

  • Capacité à gérer des multi-boutique.
  • Capacité à gérer des catalogues de produits très volumineux.
  • Dynamisme de la communauté (66 000) développeurs dans le monde.
  • Solution open source de référence.
  • Robustesse de la solution.

Inconvénients de Magento

  • Grande compétence nécessaire pour la conception de la boutique.
  • Profil Magento assez rare donc cher (en cas d’externalisation des développements)
  • Système complexe orienté objet complexe à maintenir.
  • Le mode tarifaire (indexé sur le CA)
  • Le périmètre fonctionnel.
  • Solution très consommatrice de ressources (plusieurs serveurs nécessaires)

 

WordPress + Woocommerce

CMS e-commerce WooCommerce

Enfin je terminerais par ma plateforme « chouchou » du moment pour le développement d’un site e-commerce.

Cette solution est relativement « jeune » comparée aux deux précédents CMS e-commerce. Elle a souffert de sa jeunesse, mais maintenant elle arrive à maturité. Elle devient de plus en plus robuste et surtout elle rattrape son retard en termes de fonctionnalité depuis le rachat en mai 2015 de WooTheme (éditeur de WooCommerce) par Automattic (société qui diffuse WordPress)

Un autre argument qui me fait choisir et conseiller ce CMS e-commerce régulièrement, c’est que si l’entreprise pour laquelle est déployé cette plateforme de vente en ligne ; adopte en parallèle une stratégie de marketing de contenu pour développer sa visibilité ; ce CMS e-commerce dispose d’un avantage majeur par rapport à ses concurrents. Cet avantage se nomme WordPress qui est le CMS le plus utilisé au monde (25% des sites dans le monde sont développés avec WordPress ce qui représente environ 76 millions de sites).

WordPress dispose aujourd’hui d’absolument tous les outils, plugins, services dont rêve n’importe quelle agence en référencement naturel et SEO, consultant en marketing de contenu ou encore spécialiste en inbound marketing. Associé à de bonnes stratégies de marketing digital et des bonnes pratiques SEO, le CMS e-commerce WooCommerce est tout simplement la formule 1 pour qui veut être bien positionné dans les moteurs de recherche.

Avantages de WooCommerce + WordPress

  • 17 millions de téléchargements.
  • 37% des sites marchands à travers le monde (A ce jour, la plateforme la plus utilisée au monde)
  • Une bibliothèque de 29 millions de modules complémentaires.
  • Très large choix de thèmes (seulement 2000 environ pour Prestashop)
  • Prise en main très rapide.
  • L’outil de Blog est une référence pour le travail du SEO
  • Très grand nombre de développeurs WooCommerce + WordPress sur le marché.
  • Une quantité considérable de ressource en ligne.
  • Solution extrêmement respectueuse des standards.

Inconvénients de WooCommerce + WordPress

  • Limité pour la gestion de boutiques contenant un très grand nombre de références.
  • Plugins Woocommerce parfois assez onéreux.
  • Périmètre fonctionnel en légèrement en retrait par rapport à la concurrence.
  • Ergonomie du backoffice moins adapté à la gestion d’un site e-commerce que celui de Prestashop.

 

Conclusion

En conclusion je dirais qu’il n’y a pas un CMS e-commerce de prédilection développer ou refondre son site Internet de vente en ligne. Même si j’ai réduit le choix à seulement trois plateformes de vente en ligne, chacune d’entre elles à ses avantages.

Il y a plusieurs points qu’il faudra prendre en considération pour sélectionner le meilleur CMS e-commerce pour votre entreprise.

  • Quel est le budget réservé au développement du site e-commerce ?
  • Est-ce que l’entreprise dispose de toutes les compétences en interne ou a-t-elle besoin d’externaliser certaines prestations ?
  • Quelle stratégie d’acquisition et de développement de visibilité l’entreprise souhaite mettre en oeuvre pour faire connaitre ses produits et développer son chiffre d’affaires ?
  • De combien de référence se compose le catalogue ?

Pour identifier toutes les questions à se poser avant de faire son choix, je ne saurais trop vous conseiller de vous faire accompagner par un expert. Il saura vous aider à identifier la plateforme de vente en ligne qui vous convient le mieux et vous éviter les voies sans issue ou inappropriées.

Ne vous focalisez pas non plus exclusivement sur le choix d’une solution technique sans avoir identifié au préalable la stratégie de marketing digital que vous opterez pour développer votre visibilité et générer plus de leads commerciaux ou plus de ventes.

Pour être certain de ne pas vous tromper dans ce choix, il existe des outils adaptés pour cela. Par exemple l’audit marketing digital ou l’audit concurrence qui établissent à eux deux une liste d’actions efficaces et simples à mettre en œuvre pour garantir le succès de votre site e-commerce.

Merci d’avoir pris le temps de lire ce dossier et si vous avez des questions, merci de poster un commentaire ou nous contacter par mail.

Denis Degioanni

Denis Degioanni

Denis Degioanni Gérant associé de l’agence Do Ingenia et Consultant en Marketing Digital depuis plus de 16 ans. Vous avez besoins d'aide ? Posez-moi votre question. Et gardons contact sur Linked-In, Facebook et Twitter