Vous avez identifié un mot-clé qui vous semble pertinent. Le trafic est intéressant, la concurrence ne vous semble pas trop rude, et le sujet est en relation avec votre site.

Maintenant, il vous reste à gagner les premières places dans les SERP lorsque votre cible saisira cette requête dans un moteur de recherche. Donc, vous allez produire un contenu de qualité, et tout devrait bien se passer, n’est-ce pas ?

Attendez, pas si vite… Êtes-vous sûr d’avoir bien compris ce que veut vraiment Google ? Votre but : se positionner sur cette fameuse première page de Google, et y rester.

Voici la méthode en 4 étapes clés :

  1. Étape 1 : Comprendre l’intention de recherche réelle de votre cible.
  2. Étape 2 : Collecter et comprendre les données SEO
  3. Étape 3 : Penser à la structure de son contenu
  4. Étape 4 : Observer les contenus mis en valeur par Google : mini-étude de cas

BONUS : Checklist pour vérifier que vous avez bien optimisé votre contenu

L’analyse des SERP (Search Engine Results Page) est primordiale AVANT de produire votre contenu. Aujourd’hui, nous vous proposons un guide des étapes clés pour accélérer le référencement de vos pages. Découvrez comment créer un contenu unique, pertinent, et surtout engageant pour vos prospects en fonction de chaque mot-clé ciblé.

Une fois que vous aurez compris ce processus de recherche et de compréhension, vous serez en mesure de faire “ranker” vos pages et articles beaucoup plus rapidement.

AVANT-PROPOS: Pour illustrer nos propos dans cet article, nous utilisons souvent comme exemple “Google”. C’est le moteur de recherche le plus utilisé au monde, mais il en existe d’autres qui peuvent vous apporter du trafic. Yahoo et Bing par exemple, servent aussi les internautes en résultats de recherche.

 

Vous devez optimiser votre contenu avant tout pour les utilisateurs pas pour les moteurs de recherche, c’est une des clés pour être efficace en référencement organique.

 

Étape n°1 : Comprendre l’intention de recherche réelle de votre cible.

La première étape de l’analyse des SERPs consiste à réfléchir à ce que pourrait être l’intention de recherche de l’utilisateur. Que souhaite-t-il en tapant le mot-clé qui vous intéresse ?

Notre objectif est de déterminer si cette recherche est informationnelle, transactionnelle ou décisionnelle.

Intention de recherche informationnelle

Comme son nom l’indique, cette intention de recherche signifie que l’utilisateur veut obtenir des informations générales ou plus précises sur un sujet.

Ces requêtes commencent généralement par des termes comme « comment » ou « pourquoi ». Vous souhaitez développer un contenu pour répondre à ce type de recherche et faire cliquer l’utilisateur. Une fois sur votre site, vous devrez bien évidemment lui donner la réponse à sa question, et tenter de le faire naviguer sur votre site pour éventuellement le convertir (selon vos objectifs et votre tunnel de conversion).

Exemple : “Comment faire une lettre de motivation” est une requête informationnelle.

Comment gagner des places sur un mot clé - exemple 1

Intention de recherche transactionnelle

Dans ce cas, l’utilisateur souhaite passer à l’action. Il a déjà les informations dont il a besoin, et veut maintenant trouver une solution à son besoin ou son problème sur internet.

Ce sont souvent des mots-clés très rentables si l’utilisateur clique sur votre site, placé dans les premiers résultats du moteur de recherche.

Les actions de l’utilisateur peuvent alors prendre la forme d’un achat, d’une prise de contact, demande de rendez-vous, etc.

Intention de recherche décisionnelle

Dans ce dernier cas, un internaute est plutôt en train de comparer des produits ou services. Il se renseigne sur la meilleure réponse à son besoin.

Souvent, les requêtes comportent le mot “avis sur…” ou “comparatif”.

Pourquoi il est important de comprendre le “Search Intent”

L’intention de l’utilisateur est l’une des mesures les plus importantes qui devrait guider l’orientation de votre stratégie de contenu.

Comprendre l’intention des utilisateurs n’est pas seulement un moyen d’augmenter les conversions, la confiance ou les clics ; c’est aussi une considération que vous devez avoir pour améliorer le référencement et offrir plus de valeur à vos visiteurs.

À long terme, cela contribue également à établir votre marque comme une source de contenu fiable et digne de confiance sur laquelle votre public peut compter.

Donnez une réponse dans votre page

Peu importe l’intention de la requête, il s’agit avant tout que votre page/article soit la destination finale de l’utilisateur. S’il ne revient pas aux résultats de recherche pour trouver la réponse à son besoin, vous êtes sur le bon chemin !

Pour un e-commerce, la réponse à une requête peut être un produit.

Même si un article que vous publiez n’a rien à vendre, vous devez apporter au lecteur de qu’il veut. Ensuite, vos techniques d’Inbound Marketing et production éditoriale feront la différence pour l’amener où vous souhaitez.

BONUS : Les 15 commandements du rédacteur web

 

Focus sur Google Local

Si votre business cherche à se développer avec une cible locale (dans votre ville ou votre région), alors Google Maps pourrait vous être utile.

En effet, l’algorithme de Google s’appuie sur une fonction qui permet de détecter l’intention “localisée” d’un utilisateur. Chaque jour, nous sommes des dizaines de millions à effectuer une recherche sur Google en espérant trouver un résultat géolocalisé.

Par Exemple : Comment gagner des places sur un mot clé - exemple 2

Ici, Google me propose tout de suite un résultat de recherche un peu différent de ce que l’on a l’habitude de voir. C’est grâce à son algorithme de recherche qui me montre le “Local Pack”, comprenez les 3 premières adresses + une carte. Si je clique sur cette carte, j’aurai même l’itinéraire proposé sur Google Maps qui s’ouvrira instantanément.

Nous n’allons pas nous attarder sur ce point plus longtemps, car c’est assez spécifique au SEO Local, et parfois la qualité de contenu n’est pas primordiale pour ce genre de recherches. Mais vous avez maintenant un exemple de résultats de recherche différents, car Google a compris que mon “intention” était de trouver un commerce physique proche de moi.

 

Un autre exemple :

Comment gagner des places sur un mot clé - exemple 4

Google a compris que mon intention de recherche me ferait très probablement cliquer sur une couverture de livre pour avoir plus d’informations.

À noter : Les extraits optimisés par Google sont très souvent utilisés pour répondre aux requêtes vocales .

BONUS : Comment intégrer la recherche vocale dans une stratégie SEO ?

 

Étape 2 : Collecter et comprendre les données SEO

C’est l’étape la plus longue de l’analyse de la position dans les moteurs de recherche, car nous allons nous retrousser les manches et lire le contenu des 10 premières pages qui rankent sur le mot clé qui vous intéresse. L’automatisation et les outils sont excellents, mais ils ne sont toujours pas à la hauteur d’un esprit aiguisé dans l’analyse de la position dans les moteurs de recherche.

Pour faciliter cette étape, vous pouvez utiliser un tableur comme Google Spreadsheet pour noter les facteurs SEO On-page qui pourraient influencer le bon classement des pages concurrentes.

Voici les principales caractéristiques à noter pour chaque page analysée :

  • Vitesse de chargement
  • Méta-description
  • H1 et H2
  • Title-Tag
  • Backlinks pointant vers la page
  • Autorité de la page

BONUS : Les éléments techniques clés pour plaire à Google 

Au sujet de ce dernier point (l’autorité d’une page) : vous pouvez la mesurer facilement en utilisant un petit outil développé par Moz . Leur explorateur de liens vous donne rapidement une idée de l’autorité d’une page qui vous fait de l’ombre dans les SERPs.

BONUS : Comment améliorer l’autorité de sa page grâce au Netkinking

Cependant, ne baissez pas les bras si les sites qui se classent en première position ont tous une autorité élevée. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas les dépasser. Google récompense les contenus les plus pertinents, et l’autorité d’un site ne fait pas tout.

Si vous n’avez pas accès à des outils SEO payants

Vous n’utilisez pas d’outils SEO avec une fonctionnalité premium ? Cherchez dans le code source de la page ce dont vous avez besoin. Pour ce qui est de l’autorité du site ou de la page, vous saurez instinctivement si elle est plutôt élevée ou faible en fonction du nom du site.

Certains outils comme SEMRush, Moz ou Majestic proposent des fonctionnalités gratuites, mais sont rapidement limités à moins que vous ne souscriviez à un abonnement.

Collecter des données grâce aux outils SEO

Voici une sélection d’outils SEO pour vous aider dans votre analyse d’une page web :

L’extension pour Google Chrome SEO Meta 1 click

Montre les méta-titres, méta-descriptions et balises titre (H1,H2) des pages crawlées, ce qui rend le copier-coller dans votre tableur de données très simple et permet de trouver des moyens d’améliorer votre SEO.

Le Keyword Explorer d’Ahrefs

Il s’agit d’un outil utile que vous pouvez utiliser pour examiner tous les backlinks menant aux dix premiers résultats d’une requête. Il aide à élaborer une stratégie de contenu et donne des pistes pour acquérir des backlinks. En voyant les backlinks de vos concurrents, vous pourrez potentiellement en obtenir vous aussi en provenance des domaines référents trouvés par Ahrefs.

À cette étape, vous pourrez également savoir si tous les sites concurrents sur un mot-clé ont besoin de beaucoup de backlinks ou pas avant de se positionner er en première page de Google.

BONUS : Combien de temps faut-il pour se trouver en première page de Google

Page Speed Insights, développé par Google.

L’outil est très simple d’utilisation :

  1. Vous copiez l’URL de la page que vous souhaitez analyser
  2. Vous ouvrez Google Page Speed Insights
  3. Vous collez l’URL et cliquez sur “Analyser”

Les données collectées vous donnent un score de vitesse de chargement de la page sur mobile et sur ordinateur. Grâce à cet outil, vous savez si votre page doit absolument charger vite (dans le cas où tous vos concurrents ont un score élevé) ou si la vitesse n’est peut-être pas un facteur fondamental de ranking pour cette requête.

Bon à savoir

La vitesse de chargement ne doit pas être optimisée QUE pour les moteurs de recherche. Les utilisateurs n’ont pas le temps, ils veulent une réponse immédiate. Si votre page met trop de temps à charger, votre taux de rebond risque d’augmenter fortement… Vous aurez du mal à être pertinent si les internautes n’ont même pas pris le temps d’attendre que votre contenu s’affiche.

Toutes les données SEO que vous collectez ne doivent pas être simplement copiées sur VOTRE contenu. Cependant, si vous voyez des similarités entre les données des premiers résultats de recherche, c’est que Google en tient sûrement compte et que vous devriez les utiliser de la même manière. Adaptez bien évidemment le wording, et le ton utilisé.

 

Étape 3 : Penser à la structure de son contenu

Aujourd’hui sur Internet, nous aimons lire des articles structurés, qui donnent un aperçu de ce que l’on s’apprête à lire.

Si vous tombez sur une page remplie de texte, sans aucun visuel ou schéma, il est probable que vous n’ayez pas vraiment envie d’y rester. Notre objectif est de donner envie de lire avant même de scroller sa souris vers le bon contenu.

La mise en page est-elle importante ?

Oui, car notre cerveau scanne à toute vitesse, sans même s’en rendre compte. Il scanne si vite qu’il aura automatiquement envie de cliquer sur “Retourner aux résultats de recherche” si votre page ne donne pas envie d’y rester.

Aérez votre contenu, choisissez une police et une couleur de texte facile à lire, et surtout évitez les pop-ups envahissants à peine la page chargée !

A LIRE : 15 Commandements pour la rédaction web

Google vous aide à répondre à ses utilisateurs. Profitez-en !

Admettons que je souhaite me positionner sur la requête “augmenter mon nombre d’abonnés Instagram”.

J’effectue une première recherche sur Google, et je descends en bas de la page :

Comment gagner des places sur un mot clé - exemple 6

Ce sont les recherches associées, qui vous indiquent ce que les internautes cherchent à savoir plus précisément à ce sujet. Dans ce cas précis, je pourrais essayer d’introduire dans mon contenu :

  • une partie qui présente une application de suivi des abonnés, avec les mots-clés “application” et “abonnés instagram” dans mon H2.
  • Les mots “gratuit” et “gratuitement”, ainsi que des synonymes comme “sans payer” dans mon introduction et mon contenu, ou encore dans la méta-description.

 

Étape 4 : Observer les contenus mis en valeur par Google : mini-étude de cas

Pour certains résultats de recherche, Google affiche des extraits optimisés.

Comment gagner des places sur un mot clé - exemple 7

Ce sont des extraits d’articles que Google sélectionne et met en avant dans un cadre. Il ne peut y avoir qu’un seul extrait optimisé par requête, et cet emplacement récolte encore plus de clics que les autres.

“Nous affichons des extraits optimisés lorsque nos systèmes déterminent que ce format permettra à nos utilisateurs de trouver plus facilement ce qu’ils recherchent, à la fois grâce à la description de la page et lorsqu’ils cliquent sur le lien pour lire son contenu. Ils sont particulièrement utiles lors des recherches vocales ou sur mobile.” Source – Support Google

Ils sont très souvent affichés suite à une requête interrogative. Dans ce cas, vous pouvez voir que le site g1site utilise le titre “Pourquoi avoir de plus en plus d’abonnés sur Instagram ?”. Une requête interrogative qui a l’air de plaire à Google.

Si je clique sur leur article, j’observe que l’auteur a intégré un sommaire en début d’article, qui correspond exactement à ce que Google met en valeur dans son extrait optimisé !

Comment gagner des places sur un mot clé - exemple 8

Le moteur de recherche a sûrement considéré qu’il est pertinent de proposer un sommaire cliquable de ce type pour favoriser la navigation de l’internaute. Le sommaire est proposé directement après le titre, avant même l’introduction.

Si je devais m’inspirer de cette mini-étude de cas pour créer un contenu sur l’obtention d’abonnés sur instagram, créer une table des matières pourrait s’avérer judicieux…

Un contenu récent est-il indispensable ?

Nous entendons très souvent dire qu’un contenu récent a plus de chance d’arriver dans les premières positions. Ce n’est pas toujours vrai, et encore une fois cela dépend de ce que pense Google.

Gardez à l’esprit que nous ne savons pas exactement comment fonctionnent les algorithmes. Nous avons des indices, des résultats de tests, parfois des déclarations, mais pas grand chose de plus.

Pour certaines requêtes, il est clair que Google adore un contenu mis à jour très régulièrement. Certains sites web l’ont bien compris, et actualisent parfois leur contenu plusieurs fois par jour ! Google le voit, et les récompense s’il estime que c’est une bonne pratique.

Comment gagner des places sur un mot clé - exemple 10

Tous les contenus affichés pour la requête “Best VPN” sont publiés depuis quelques semaines, certains même il y a quelques jours.

À noter également, ils ont tous inséré “2020” dans leur Meta-Title, alors que ce sont des pages qui existent probablement depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Elles sont très régulièrement mises à jour.

Maintenant, observons par exemple les résultats affichés pour la requête “améliorer la vitesse de chargement d’un site”

Comment gagner des places sur un mot clé - exemple 11

L’article mis en avant par Google date de 2017, les suivants en 2 et 3ème positions datent de 2018. Dans ce cas, mettre à jour son contenu ne semble pas déterminant pour Google. Il y a sûrement beaucoup d’autres articles qui sont sortis sur le sujet depuis.

Quelques statistiques pour mieux comprendre les résultats des moteurs de recherche

Vous connaissez maintenant les bases de l’optimisation de contenu pour se placer dans les premiers résultats de recherche pour les mots-clés que vous ciblez. Faites mieux que la concurrence, tout en conservant les éléments clés qu’ils abordent.

L’importance de produire un contenu de qualité et de manière fréquente est démontrée par ces quelques statistiques. Nous les avons obtenus grâce à Hubspot, elles sont à nos yeux les plus importantes à retenir pour rester motivé à produire un contenu de qualité !

Source : Liste complète des stats marketing par Hubspot.

  • Le marketing de contenu génère 3 fois plus de prospects que la publicité Adwords.
  • Les entreprises qui publient ou mettent à jour plus de 16 articles de blog par mois ont obtenu un trafic presque 3,5 fois supérieur à celui des entreprises qui publient de 0 à 4 articles par mois.
  • 43 % des spécialistes en marketing B2B déclarent que le blog est leur principal type de contenu.

BONUS : Les tendances du marketing BtoB qui dominent

Checklist : Avez-vous bien optimisé votre contenu ?

Avant de vous laisser, nous vous proposons une checklist qui pourrait vous être utile lors de votre prochaine rédaction de contenu optimisé.

Si vous n’avez pas rempli 100 % de la checklist, cela ne signifie pas que votre article restera en page 4 de Google, donc pas d’inquiétude. Vous pouvez vous en servir pour vérifier point par point ce qui peut être optimisé afin d‘augmenter vos chances de ranker bien, et vite.

 

On-Page SEO Checklist

  • 1. Inclure votre mot-clé dans l’URL de l’article/de la page :Votre URL aide Google à comprendre le contenu de votre page. Et une URL riche en mots clés peut améliorer votre CTR organique.
  • 2. Raccourcissez cette URL au maximum : Une analyse récente d’un million de résultats de recherche Google a montré que les URL courtes sont les mieux classées dans Google.
  • 3. Utilisez votre mot-clé principal dans le Title Tag
  • 4. Utilisez le mot-clé dans l’introduction :Google accorde plus de poids aux 100-150 premiers mots de votre page. Veillez donc à utiliser votre mot-clé une fois ici.
  • 5. Utilisez votre mot-clé dans les balises H1, H2 ou H3
  • 6. Optimisez les images :Poids, Format, Texte alternatif. Un outil pour réduire le poids d’une image sans détruire la qualité en quelques secondes : TinyJPG
  • 7. Intégrez des synonymes de vos mots-clés et des variantes de votre requête cible
  • 8. Faites des liens externesvers des sources pertinentes : Nous parlons de référencement, alors montrez que votre article se sert de bonnes “références” !
  • 9. Faire des liens internes
  • 10. Optimisez la méta-description de la page avec vos mots-clés

 

Conclusion : Un contenu unique et optimisé

Soyons clairs, votre contenu doit être de très bonne qualité avant d’être optimisé. Un mauvais article n’arrivera pas dans les premières positions sous prétexte qu’il a suivi quelques bonnes pratiques SEO.

C’est avant tout l’humain derrière son écran qui décidera si oui, ou non, votre contenu vaut le coup d’arriver dans les premiers résultats de recherche.

Assurez-vous d’apporter une réelle valeur ajoutée à votre audience. Résolvez un problème. Explorez en profondeur les solutions, trouvez la meilleure. Utilisez votre imagination et vos talents de rédacteur web pour donner envie de scroller et lire tout l’article.

Toutes les bonnes pratiques, mises bout à bout, feront la réputation de votre contenu sur un moteur de recherche.

 

 

À RETENIR :

  • Observez attentivement les SERP, et le format de contenu mis en avant par Google.
  • Structurez votre contenu, expliquez le déroulement de votre article pour donner envie de le lire (surtout si vous dépassez les 1000 mots)
  • Écrivez de manière lisible, sans faire de phrases trop longues et de paragraphes interminables
  • Adoptez les bonnes pratiques SEO On-Page
  • Et surtout… Faites de la qualité ! Vous n’écrivez pas seulement pour les moteurs de recherche, vous écrivez pour votre audience.

 

N’oubliez pas d’utiliser les outils comme Google Analytics ou la Google Search Console. Ils vous permettront de savoir quelles requêtes amènent les utilisateurs sur votre site, et leur comportement une fois arrivé dessus.