N° gratuit : 04 22 48 01 26 (9h-18h30)

Pour améliorer le référencement de votre site et obtenir plus de visiteurs grâce aux moteurs de recherche, vous avez certainement pris de nombreuses bonnes résolutions : réaliser un audit , créer des contenus de qualité, effectuer différentes optimisations… Mais comment évaluer réellement la performance de votre stratégie SEO ? Comment créer un rapport exhaustif pour mesurer l’efficacité de vos actions ?

Pour y parvenir, il est indispensable de définir et de suivre en continu un certain nombre de KPI (key performance indicators en anglais). Ces indicateurs clés de performance permettent de structurer votre analyse et de mettre en place des actions ciblées pour améliorer votre SEO (référencement naturel optimisé ou en anglais “Search engine optimization”), en développant vos points forts et en comblant vos faiblesses. En fonction de votre secteur d’activité, de vos objectifs, et d’autres facteurs, il est possible de déterminer des KPI très spécifiques, mais il existe quelques indicateurs de performance incontournables que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

1. Le trafic organique

KPI SEO -Trafic organique

Le trafic organique est, en quelque sorte, le b.a.-ba des KPI SEO. L’objectif est de mesurer le volume de visites résultant d’une recherche dans un moteur de recherche type Google, Bing, etc.) – Cela n’inclura donc pas les visites obtenues avec les campagnes PPC, du type Google AdWords. Cette information peut être facilement trouvée avec l’outil Google Analytics.

Ce premier KPI est important car il vous indique le niveau de qualité de votre stratégie de référencement naturel. Toutefois, ce n’est qu’un début, et il reste bien d’autres éléments à examiner.

A lire : Combien de temps faut-il pour être référencé dans Google

2. Le nombre de vues

KPI SEO - Pages vues

Ce KPI indique combien de pages sont vues par session d’un visiteur. Bien sûr, ce nombre de pages vues est à mettre en corrélation avec l’architecture de votre site Internet.

Plus ce nombre est élevé, plus il indique que vos internautes ont surfé sur votre site. Ils ont vraisemblablement aimé votre contenu. Cet indicateur révèle ainsi l’adéquation du contenu avec les attentes de vos cibles.

Pour vous en assurer, recoupez cette information avec le temps passé par page.

3. Les conversions générées par le SEO

KPI SEO - Concersions SEO

Un site qui génère beaucoup de trafic organique, c’est bien, mais un site qui vous fait gagner de nouveaux clients grâce au SEO, c’est encore mieux ! En exploitant une fois de plus Google Analytics, vous pourrez définir des objectifs de conversion (par exemple, un achat sur une boutique en ligne, le téléchargement d’un livre blanc, une demande de devis…) et les mettre en relation avec votre trafic organique.

En suivant le KPI SEO taux de conversion des visites issues du référencement naturel, vous pourrez calculer ce qu’elles vous rapportent réellement, en prenant en compte le coût d’acquisition de vos clients – c’est-à-dire, en l’occurrence, ce que vous coûte votre stratégie SEO.

A lire : Comment multiplier les conversions grâce au SEO

4. Le comportement des visiteurs issus du SEO

KPI SEO - durée des sessions

Cet indicateur de performance SEO rejoint en quelque sorte celui du taux de conversion, puisqu’il s’intéresse à ce que font vos visiteurs une fois qu’ils ont atterri sur votre site. Il s’agit de décortiquer vos statistiques de pages vues et de visites pour en savoir plus sur le comportement des internautes : les KPI taux de rebond et le temps passé sur la page, notamment, apportent des indices précieux sur la qualité perçue de votre site.

Depuis votre tableau de bord Analytics , si vous constatez que la plupart de vos visiteurs quittent immédiatement l’une de vos pages web, alors cela signifie probablement qu’elle ne répond pas à leurs attentes (et donc que cette page n’a aucune chance d’être bien référencée à long terme).

5. Le positionnement de vos mots-clés

KPI SEO - Mots clés

Les algorithmes des moteurs de recherche sont pour certains actualisé plusieurs fois par jours, ce qui affecte donc les résultats dans les SERP.

Par conséquent un suivi des mots clés stratégiques indiquera les actions nécessaires à effectuer pour progresser dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Un suivi sera également utile en cas de chute brutale d’un ou plusieurs mots pour prendre les mesures nécessaires le plus tôt possible et éviter une chute trop importante.

Pour effectuer le suivi des mots il existe de nombreux outils plus ou moins accessibles. Parmis les plus connu on retrouvera aHrefs, SE Ranking, MyPoseo ou SEMRush.

Ces outils seront également très efficaces pour identifier les mots clé en deuxième page de Google et qui seront très interessant à travailler, car ce seront ces mots clés qui seront le moins difficile à travailler pour améliorer sensiblement le trafic organique.

A lire : Comment bien définir sa stratégie de mots clés

6. Le taux de rebond

KPI SEO - taux de rebond

Le taux de rebond mesure en pourcentage le nombre d’internautes qui n’ont eu aucune interaction avec le site. C’est à dire qu’ils sont arrivés sur une page et n’ont consulté que celle-ci avant de quitter le site.

A partir d’une page, le taux de rebond est généré lorsque l’internaute quitte le site en ayant…

  • cliqué sur un lien externe
  • fermé l’onglet ou la fenêtre
  • tapé une nouvelle URL
  • cliqué sur “Précédent” dans son navigateur (alors qu’il venait d’arriver sur ce site)
  • laissé expirer sa session après 30 minutes d’inactivité.

Un taux de rebond élevé peut révéler l’insatisfaction des visiteurs si :

  • le site ne semble pas révéler la nature de la requête effectuée par le visiteur ;
  • un contenu de mauvaise qualité (mal écrit, sans intérêt) ;
  • une page délivrant une mauvaise expérience utilisateur (non ergonomique, design non qualitatif, mauvaise lisibilité…) ;
  • un temps de chargement trop long ;
  • pas de CTA (ou pas assez attractif).

Un taux de rebond acceptable est généralement inférieur à 50 %.

Attention : un taux de rebond élevé n’est pas toujours un mauvais signal. Recoupez votre analyse avec par exemple le temps de lecture de la page ou encore les conversions générées.

Si votre landing page de téléchargement de votre Livre Blanc révèle un taux de rebond de près de 80 % avec une conversion de 70 %, on peut en conclure que l’objectif est atteint ! La page en question est bien référencée en SEO, et 7 visiteurs sur 10 téléchargent votre document avant de quitter votre site. Vous avez récupéré leur coordonnées ? Bravo ! Reste désormais à passer à l’étape de lead nurturing pour les convertir en client.

7. Le temps de lecture moyen

KPI SEO - durée des sessions

Analysez combien de temps les visiteurs passent en moyenne sur les pages les plus importantes de votre site. Si ce temps est inférieur à ce qui est nécessaire pour capter l’essentiel de vos messages, il est nécessaire de s’interroger sur l’adéquation des contenus avec les attentes des cibles.

Quelques clés d’optimisation :

  • Retravaillez vos contenus : proposez des informations et/ou une approche plus en phase avec les questions, les problématiques, les attentes réelles de vos cibles ;
  • Relisez et corrigez les fautes d’orthographe, erreurs grammaticales et coquilles résiduelles qui peuvent nuire à votre image et entacher votre crédibilité ;
  • Améliorez la mise en page : attirez l’attention et retenez-la avec une mise en page plus agréable : des contenus aérés, des visuels qui ont du sens et de bonne qualité, mettez en exergue les contenus clés (titre, sous-titre, zone de focus, CTA).

 

8. Le SEO “technique”

KPI SEO - technique

Le terme de “SEO technique” englobe toutes les problématiques liées à l’indexation, au code, ou encore aux liens internes… Il est essentiel de vérifier régulièrement la bonne “crawlabilité” d’un site, c’est-à-dire sa capacité à être parcourue par les robots d’indexation des moteurs de recherche (faute de quoi, même la meilleure stratégie SEO ne servira à rien). Google Search Console s’avère particulièrement utile à ce niveau.

Les performances techniques du site ont également leur importance (temps de chargement, accessibilité depuis tous les supports), de même que les liens cassés, les balises manquantes, les pages d’erreur, ou encore le contenu dupliqué. Tous ces éléments peuvent impacter négativement votre référencement et doivent donc être surveillés.

A Lire : Améliorez votre SERP en suivant “ La check-list SEO et les outils pour améliorer son référencement naturel

9. Les backlinks

KPI SEO - Backlinks

L’analyse des backlinks (ou liens externes) qui pointent vers votre site web est indispensable pour mesurer la performance de votre SEO. Les sites référents constituent non seulement une source de trafic non négligeable, mais il s’agit également d’un signal fort pour les moteurs de recherche : plus il y a de liens de qualité qui pointent vers vos pages web, plus votre site est perçu comme crédible.

Là encore, un outil comme SEMrush peut vous aider à découvrir vos domaines référents, ainsi que leur autorité et leur qualité : vous pourrez ensuite ajuster votre stratégie de marketing digital afin d’obtenir des backlinks ciblés, qui amélioreront globalement votre référencement et vous apporteront du trafic.

10. Les recherches sur le site

Si votre site dispose d’un moteur de recherche interne (par exemple, sur votre blog), ne manquez pas de mettre en place un traçage des termes de recherche utilisés par vos visiteurs. Ils vous apporteront des idées précieuses pour développer votre cocon sémantique et trouver de nouveaux mots-clés à cibler.

En suivant ces quelques KPI SEO indispensables, vous aurez une vision claire de l’état de santé du référencement naturel de votre site et pourrez agir de manière réfléchie pour améliorer votre stratégie jour après jour. Toutefois, ce travail d’analyse nécessite une réelle expertise et l’utilisation d’outils plus ou moins complexes : l’accompagnement d’une agence SEO est incontournable pour effectuer un suivi quotidien et mettre en place des actions d’optimisation cohérentes.