N° gratuit : 04 22 48 01 26

Les moteurs de recherche sont devenus des outils du quotidien. Depuis l’avènement du smartphone, difficile de se passer d’eux pour obtenir une information sur un lieu, un itinéraire ou une question scientifique. Mais connaissez-vous tous les acteurs du marché de la recherche sur internet ? Est-ce qu’ils se valent tous ? On vous a préparé un top 10 des meilleurs moteurs de recherches disponibles en France et dans le monde :

  • Google
  • Bing
  • Brave
  • Yandex
  • Baidu
  • Yahoo
  • Qwant
  • Duckduckgo
  • Ecosia
  • Lilo

Les moteurs présentés sont classés en 2 catégories :

Les moteurs de recherche utilisant leurs propres algorithmes

Quels sont les alternatives à Google ?

Difficile d’évoquer les moteurs de recherche sans penser instinctivement à Google , le plus connu d’entre eux, lancé par Larry Page et Sergey Brin.

En 2021, Google traite 80 000 requêtes par seconde soit 6,9 milliards par jour. C’est le moteur de recherche le plus important en France (92% de parts de marché du search) et dans le monde (91%)

Si la firme de Mountain View semble avoir totalement étouffé le marché de la recherche sur internet, c’est avant tout grâce à une innovation permanente ancrée dans son ADN.

Depuis 1998, l’entreprise américaine à développé une myriade de services digitaux autour son moteur de recherche, on peut citer :

  • Gmail
  • Google Chrome
  • Google Maps
  • Google Drive
  • YouTube (racheté en 2006)
  • Android (racheté en 2005)
  • Google Ads
  • Google Cloud

En savoir plus : Moteurs de recherche : quelles alternatives à Google ?

 

Bing : la tentative de Microsoft pour contrer Google

Bing : le moteur de recherche de Microsoft

Propriété du géant Microsoft, le moteur de recherche Bing peine depuis des années à proposer une alternative sérieuse à Google, à tel point que visuellement il est très difficile de distinguer les deux moteurs (Bing reproduisant la même interface que son concurrent).

Même si Bing a fait du progrès ces dernières années, notamment par l’amélioration de son algorithme et de son outil pour webmaster Bing Webmaster Tool, Microsoft à du mal à proposer des résultats plus pertinents et à convaincre les utilisateurs du monde entier d’utiliser ses services.

Le peu de parts de marché du search acquises par Bing est dû à son installation par défaut sur les PC Windows.

Cette information n’est pas prise à la légère par les experts en référencement (SEO) qui savent qu’une bonne partie des internautes utilisant Bing sont en réalité des professionnels exploitant le moteur de recherche par défaut installé sur leurs ordinateurs d’entreprise.

 

Brave : le moteur de recherche 3.0

Brave

S’il y a un bien un nom que vous pouvez ne pas connaître dans cette liste c’est celui de Brave . Créé en 2016 par un ancien de Mozilla, Brave revendique la recherche sur internet du web 3.0.

Navigateur et moteur de recherche indépendant, Brave est un logiciel open source ayant pour objectif de protéger la vie privée de ses utilisateurs en bloquant les pisteurs (ou traceurs) et en permettant l’utilisation du réseau Tor.

Autre singularité de Brave : l’utilisation d’un token natif dénommé BAT (Basic Attention Token). Chaque recherche effectuée via Brave récompense les internautes en BAT. Ces derniers peuvent décider de conserver ce token ou de l’envoyer à leur créateur de contenu favori sur le web afin de le rémunérer.

En décembre 2021, Brave annonce 50,2 millions d’utilisateurs actifs mensuels, un nombre certes encore loin des mastodontes de la recherche mais encourageant pour un moteur de recherche ayant à peine 6 années d’existence.

 

Yandex : moteur de recherche leader en Russie

Le navigateur Yandex

Le navigateur Yandex

Lancée en 1997, Yandex , le moteur de recherche russe, n’est devenu rentable qu’en 2002. C’est aujourd’hui le moteur de recherche leader en Russie avec 62% des parts de marché.

Avec un index totalement indépendant, Yandex à réussi le pari que beaucoup aimerait réussir : s’imposer dans un pays devant le mastodonte Google. L’entreprise à part ailleurs réussi à devenir le moteur de recherche par défaut de Firefox en Russie et en Turquie.

Intimement lié au gouvernement russe en place, Yandex est chahuté depuis le début de la guerre Russo-Ukrainienne, de nombreux médias internationaux l’accusant de ne pas être neutre dans le conflit en favorisant les contenus pro-russes dans ses résultats de recherche.

En savoir plus : Google versus Yandex, le choc des titan

 

Baidu : moteur de recherche leader en Chine

Baidu

Baidu est à la Chine ce que Yandex est à la Russie. Moteur de recherche leader chez les chinois, Baidu fait partie des sites les plus populaires au monde ( source : similarweb ).

Comme son homologue russe, le moteur est critiqué pour sa proximité avec le gouvernement chinois car il applique les règles de censure politique que celui-ci ordonne.

Cette connivence avec le parti communiste chinois ne l’empêche pas de s’exporter : Baidu à signé plusieurs partenariats avec Bing et est coté à la bourse de New York.

 

Les méta-moteurs reposant sur les algorithmes d’autres moteurs

Rappel : un méta-moteur n’est pas un moteur de recherche indépendant. Il fait appel aux résultats fournis par d’autres moteurs de recherche sur le marché.

 

Yahoo : le moteur de recherche en perdition

Autrefois leader du marché de la recherche en ligne et véritable moteur indépendant, Yahoo n’est plus l’annuaire de référence qu’il était au milieu des années 90.

Son système de classification des sites internet par ordre alphabétique est supplanté dès la fin des années 90 par le système de PageRank mis en place par Google.

Propriété du groupe Verizon jusqu’en 2021, Yahoo appartient aujourd’hui au fond d’investissement Apollo.

Yahoo n’est plus un moteur de recherche à part entière et repose sur la technologie de Bing : une recherche effectuée via le moteur de Yahoo va en réalité solliciter l’index de Bing pour vous fournir un résultat.

 

Qwant : le moteur de recherche français

Qwant : respect de votre vie privée

Moteur de recherche français créé en 2013, Qwant mise sur la protection des données et garantit la vie privée de ses utilisateurs en assurant ne pas les tracer ni vendre leurs données personnelles.

Bien que Qwant diffuse des publicités, ces dernières ne sont pas ciblées puisqu’aucun cookie ne permet d’établir un ciblage particulier.

Le moteur français s’est retrouvé plusieurs fois dans la tourmente notamment à cause de sa communication concernant l’indépendance de son index et la vente de données des utilisateurs. Alors que le moteur prétendait utiliser son propre index et ne pas vendre les données à des tiers, il a été révélé que Qwant reposait à plus de 60% sur l’index de Bing et vendait une bonne partie de ses données au moteur américain.

 

Duckduckgo : confidentialité et protection des données

Duckduckgo : protection des données personnelles

Tout comme Qwant (qui s’est en réalité inspiré de DuckDuckGo), ce moteur propose à ses utilisateurs (et leurs données) une confidentialité sur le web beaucoup plus aboutie que les autres moteurs du marché.

DuckDuckGo a son propre index pour répondre aux requêtes des utilisateurs mais il ne peut pas couvrir seul l’ensemble des demandes et s’appuie souvent sur Bing, Yahoo ou encore Yelp pour fournir des réponses.

 

Ecosia : un moteur de recherche au service de l’écologie

Ecosia : moteur de recherche militant pour la reforestation

Moteur de recherche allemand, la particularité d’ Ecosia réside dans son parti pris : plus le nombre de recherches effectuées sur le moteur augmente, plus l’entreprise derrière le moteur plantera des arbres.

Cependant, tout comme les moteurs de recherches cités précédemment, Ecosia n’a pas son propre index et repose sur Bing pour fournir des réponses aux requêtes qui sont modifiées par des algorithmes propres à Ecosia avant d’être proposées aux utilisateurs.

 

Lilo : le moteur de recherche français et solidaire

Lilo : jeune moteur de recherche solidaire

Jeune pousse française disponible au grand public depuis 2015, Lilo se veut être un moteur de recherche solidaire.

La moitié du chiffre d’affaires généré par le moteur de recherche (réalisé grâce aux publicités) sert à financer des projets sociaux et solidaires répartis majoritairement en 3 thèmes : la défense des animaux, la protection de l’environnement et l’aide aux plus démunis.

Principalement basé sur la technologie de Bing pour fournir ses réponses, le moteur Lilo sollicite parfois les résultats de Google pour enrichir son index.